L'article

26
avri
2012

Sarko – Pétain : La campagne présidentielle a-t-elle atteint son « point Godwin » ?

Depuis la sortie du Président, bientôt sorti, de la République sur la fête du « Vrai Travail », les commentateurs, éditorialistes et militants se déchaînent sur le net et dans tous les médias, autour du retour du Pétainisme.

Le point d’orgue de cette polémique a été illustré par le Journal l’Humanité comparant sur sa « Une », Sarkozy à Pétain. Un autre article du même quotidien s’interroge sur l’éventuelle filiation intellectuelle entre le président sortant et le funeste Maréchal : le sarkozysme, un néopétainisme  ?, illustrant cette publication avec une affiche éditée sous la France de Vichy [1].

JPEG - 60 ko
Les images controversées

Ces images et ces articles tournent en boucle sur la blogosphère de Gauche où chacun y trouve matière à conforter son vote, matière également à dénoncer le candidat à sa propre succession, matière aussi à alimenter moult articles. En face, les responsables de l’UMP ont vivement dénoncé ce qu’ils considèrent comme un amalgame scandaleux et injurieux.

Quoiqu’on pense sur le fond de cette polémique, on est en droit de se demander si nous n’avons pas atteint le «  Point Godwin » de la campagne présidentielle ; ce moment quasi-inévitable dans un débat politique, où l’un des contradicteurs fini par faire référence au nazisme, à Hitler, Pétain ou à n’importe quel autre de ces charmants apôtres, en guise d’ultime argument. Pour ses théoriciens, le «  Point Godwin » marque aussi, lorsqu’il est atteint, le degré 0 du débat, le moment où chacune des surrenchères « godwiniennes » renforce l’adversaire dans la certitude de ses convictions.

Autant dire que si nous en sommes arrivés là, les 10 prochains jours risquent d’être aussi peu constructifs qu’agités !

notes :

[1] Mise à jour du 27 avril : Cette affiche est en réalité une fausse affiche, créée de toute pièce par des militants anti-sarko



repondre Réagir à cet article     forumVoir les 33 commentaires

Les commentaires (33)

Sarko – Pétain : La campagne présidentielle a-t-elle atteint son « point Godwin » ?
  • Commentaire 54429 Simon Vienne
    le 26 avril 2012  à 15:04

    Aucun commentaire sur Tariq Ramadan ? Sur le prétendu appel des mosquée ? sur Valérie Rottweiler ? sur la présomption de légitime défense des policiers ?

  • Commentaire 54432 St.Sainclair
    le 26 avril 2012  à 15:38

    Effectivement, c’est la parfaite illustration des 5 dernières lignes. Toutes ses polémiques lancées aujourd’hui et hier par la droite prouve qu’une fois le Point Godwin atteint, tout le monde dit n’importe quoi ! C’est donc bien parti pour 10 jours où les outrances des uns vont répondre aux inepties des autres.

  • Commentaire 54446 deslilas
    le 26 avril 2012  à 21:12

    Avec un peu plus de culture historique et moins de morgue M. St sainclair verrait mieux les similitudes entre le pétainisme et le sarkozysme.

  • Commentaire 54450 St.Sainclair
    le 26 avril 2012  à 21:48

    Mauvaise pioche. C’est justement parce que j’ai une assez bonne culture historique (au regard de ma formation universitaire), que je peux dire que cette comparaison est excessive. Derrière cela, il y a le risque d’une banalisation du pétainisme. Si effectivement, en prenant votre hypothèse pour argent comptant, il y aurait des similitudes entre Sarkozysme et Pétainisme, c’est que finalement le Pétainisme ne serait pas très dangereux. Or, je pense évidemment tout l’inverse. Nazisme et Pétainisme sont des choses trop graves pour qu’ils soient ainsi galvaudés et utilisés à toutes les sauces.

    A mon avis, ce genre de comparaison ne sert pas la Gauche qui tombe là dans les mêmes excès que ceux que Sarkozy accumule et alimente d’inutile polémique.

    Si par contre on cherche à classifier l’idéologie de Sarkozy, en reprenant la thèse de R. Rémond, je place volontiers Sarko dans la droite ligne de la Droite Bonapartiste : mêlant autoritarisme, exécutif fort, exaltation de la patrie, rapport au peuple fort (pour ne pas parler de populisme...) mais aussi une certaine forme de modernité économique et de libéralisme.

  • Commentaire 54452 Toto de Troyes
    le 26 avril 2012  à 22:22

    Et il n’y a pas un point Godwin atteint lorsque la droite et extrême en viennent fréquemment, sinon systématiquement, à évoquer Staline et autres tyrans de la même espèce pour caractériser la gauche Française ?

    Une énorme différence toutefois : la France n’a jamais connu de régime de type Stalinien, le socialisme à la Française a toujours été modéré. De combien de morts les communistes Français sont-ils responsables...? Peut-on dire autant pour ce qui est du fascisme à la Française ? Le régime de Vichy, lui, a bien existé. Il a mis en place une dictature raciste, antiparlementaire, a aidé à piller notre pays pour approvisionner le Reich, et a même livré de nombreux juifs (combien ? 80.000 ? Cependant difficile à évaluer...), de résistants, d’opposants tout simplement.

  • Commentaire 54480 St.Sainclair
    le 27 avril 2012  à 08:27

    Et l’on vient d’apprendre, que la fameuse affiche de Pétain sur le "Vrai Travail" n’était en réalité qu’un montage, une belle manipulation dans laquelle beaucoup de militants et de journalistes sont tombés les deux pieds dedans !!! http://www.huffingtonpost.fr/2012/0...

  • Commentaire 54508 deslilas
    le 27 avril 2012  à 16:50

    Toutes mes excuses, je suis confus, Mr le professeur. Loin de moi l’idée de contester votre diplôme d’enseignant. Vous avez apporté la preuve de votre compétence en ressortant le corrigé-type attendu pour la classification des droites françaises au 20ème siècle selon le professeur Rémond.
    De là à en déduire la non-dangerosité du "sarkozysme" il y a un fossé que vous franchissez joyeusement.
    Pour compléter votre copié-collé je vous suggère de chercher quelques similitudes entre les relations sociales et notamment dans le monde du travail entre l’idéologie du maréchal et la dernière version du sarkozysme.
    Vous avez le temps que vous souhaitez, je ramasserai la copie ensuite.
    L’affiche réelle du Maréchal Pétain n’évoquait pas le vrai travail mais reprenait le slogan" Je tiens toutes les promesses même celles qui ne sont pas de moi".
    Y voyez vous un rapprochement possible avec des faits récents ?

  • Commentaire 54510 St.Sainclair
    le 27 avril 2012  à 17:33

    C’est maintenant vous qui faites preuve de la morgue que vous me reprochiez ! Au moins ai-je, à votre égard, la faiblesse de penser que vous avez toute la culture nécessaire... même si ce je ne partage pas votre analyse...

    Dire, comme je le pense, que le Sarkozysme est dans la filiation de la Droite Bonapartiste, ce n’est pas dire qu’il ne serait pas dangereux. D’ailleurs, il ne vous a pas échappé que le bonapartisme a terminé sa course dans l’autoritarisme et la guerre. Mais ça ne fait pas de lui le Pétainisme qu’on cherche aujourd’hui à en faire.

    Là n’est pas le sujet. Je remarque seulement que beaucoup se sont fait prendre par cette fausse affiche, prétendant ensuite (Mélenchon encore ce matin sur France Inter) que Sarko, en parlant de "Vrai Travail" aurait repris un slogan pétainiste. Même le journal L’Humanité a illustré un article avec cette vrai-fausse affiche... ça laisse songeur.

    On peut effectivement faire toutes les comparaisons que l’on veut avec le Pétainisme, même les plus folles : le muguet que vendent les communistes a été imposé par Pétain. Est-ce que cela permet de voir une filiation entre communisme et pétainisme ? On trouvera même dans les principes du Pétainisme des propos qu’auront pu tenir n’importe quel socialiste. Ex : "Ni la naissance, ni la fortune ne confèrent le droit au commandement" ou encore :"Il [L’Etat] leur assure l’égalité des chances". Est-ce que les socialistes font du Pétainisme comme Mr Jourdain faisaient de la prose ?

    Le sens de l’article n’est pas là. Il est de dire, qu’au bout de tout débat, toute polémique, on arrive trop souvent à ce fameux point Godwin à partir duquel tout dérape. Rassurez-vous, ça marche dans tous les sens, et la droite n’a pas manqué, en d’autres temps, d’accuser la candidate Eva Joly d’être le parti de l’étranger, de mettre en avant l’esprit Munichois de la Gauche... et j’en passe et des meilleurs.

    Le problème est qu’une fois ce point atteint, il est difficile d’en sortir. Vous en faites la démonstration en essayant de m’expliquer en quoi Sarko serait Pétainiste. Et moi, je tombe presque dedans en essayant de vous expliquer qu’il n’est pas Pétainiste. Ce faisant, je me retrouve à défendre un personnage que je condamne !!! Voilà pourquoi ce point Godwin marque le degré 0 du débat.

  • Commentaire 54509 deslilas
    le 27 avril 2012  à 16:56

    Un exercice proposé par l’Académie de Rennes en l’an 2000.
    http://www.ac-rennes.fr/pedagogie/h...

  • Commentaire 54515 Toto de Troyes
    le 27 avril 2012  à 18:19

    Est-ce que le point "Godwin" a un rapport avec le "point G" ???

  • Commentaire 54516 Irma Boule
    le 27 avril 2012  à 18:30

    Evoquer un point Godwin c’est aussi une façon de clore un débat et non de l’élever.

  • Commentaire 54528 St.Sainclair
    le 27 avril 2012  à 20:40

    Justement si ! évoquer le point Godwin permet non pas de clore le débat, mais d’empêcher ce débat d’atteindre les bas-fonds de la politique-politicarde. Evoquer le point Godwin, en cela permet d’élever le débat en le recentrant sur l’essentiel.

    L’important, ici, ce n’est pas de s’écharper pour savoir si Sarko s’inspire ou non de Pétain, si cela est ou non insultant. Car, effectivement, si le débat arrive à ce niveau, il devient stérile.

    La Gauche va essayer, en tordant parfois le cou à l’histoire, de prouver que Sarko est l’enfant de Pétain, quand la Droite utilisera ces excès de la Gauche pour se poser en victime de cette outrance. Le débat n’y aura rien gagner.

    L’important, ici, c’est de proposer autre chose que cette France où l’on dresse les "Vrais" travailleurs contre les "faux", de dénoncer cette fuite en avant de Sarko, cette course à l’échalote des voix lepéniste, basé sur le repli. Là où Sarko propose le repli, le conflit et le mensonge, il faut proposer plus d’ouverture, de vérité, de partage et de solidarité. Pas seulement dans les mots, mais par des actes et des propositions. Hélas, il faut reconnaître que l’affaire n’est pas gagnée.

  • Commentaire 54531 DUCHEMOL
    le 27 avril 2012  à 21:12

    et les cocos avec tous les assassinats qu’ils ont sur la conscience ....:-P

    Ah la reductio ad hitlerum ( desole pour les fautes, je me bagarre avec un clavier ... allemand !:’-))

  • Commentaire 54564 CLAUDE
    le 28 avril 2012  à 10:31

    Pour auboisement correct le point Godwin est à géométrie variable !?

  • Commentaire 54568 Toto de Troyes
    le 28 avril 2012  à 12:13

    Ah !! Duchemol de retour !!! Du GRAND DUCHEMOL !!!!!! Tu viens remplacer Marcel, un peu trop épuisé, le pôvre... Il a du passer de sacrées nuits ces dernier temps... A moins que vous ne formiez qu’un ??? Tellement vos propos sont interchangeable...

    J’étais en train de chercher de combien de morts les communistes Français sont responsables...
    - Staline serait-il donc Français ? Et communiste ? Le communisme serait donc une forme de dictature ? Il faudrait revoir son manuel de base...
    - Mao !!! J’ai trouvé !!! Mao est Français !!! Non ? Ah bon ?
    - Alors sans doute Castro ? Non plus...?
    Ben alors ?

    Mon cher Duchemol, j’aimerai savoir combien de victimes, en France, ont été le fait des communsites ?
    Pourquoi cet épouvantail ? Pourquoi agiter cette peur ???
    Les communistes, en France, n’ont-ils au contraire été des réformateurs, participants au pouvoir démocratiquement, participant au progrès social ?
    - en mais 36 : leur participation au pouvoir a-t-elle fait virer la France dans le soviétisme ?
    - en mai 81, alors que la droite gaullienne annonçait le désastre et les chars soviétiques à Paris, que s’est-il passé ?
    Combien de morts ?
    Combien de prisonniers politiques ?
    Combien de disparus, de torturés,...?
    Duchemol : es-tu conscient de cette caricature que tu fais des communistes ? Est-ce de la manipulation, de la désinformation, de la propagande ? Ou alors en es-tu vraiment convaincu (et dans ce cas...)...

    Cependant, la droite Française n’a-t-elle pas versé dans le régime autoritaire sinon fasciste ? Jamais ? Le Bonapartisme ? Puis les tentatives de coup d’état du général Boulanger ? L’agitation des Ligues d’extrême droite, le 6 février 1934, et la virulence et la violence des militants et de leurs chefs, les maîtres à penser de ceux qui se voudraient aujourd’hui de la "Vraie droite"... Et puis la années 40... Combien de Français ont adhéré au programme de l’homme providentiel ? Du sauveur de Verdun ? A sa dictature, calque à la Française du nazisme... Combien de morts pour ce régime ? Combien de sang sur les mains de ce magnifique maréchal, cependant tant admiré par bon nombre des cadres et militants de cette droite extrême ? Et pourtant, les dirigeants de ce parti extrême n’a-t-il pas remis en cause ce FAIT, affirmant que le maréchal avait aidé les Juifs en France ??? "Feindre de croire que le maréchal Pétain était responsable de la persécution des juifs pendant la guerre, c’est une pensée scandaleuse. Adolphe Hitler ne demandait pas l’autorisation à Philippe Pétain de faire ce qu’il voulait faire (...) nous étions occupés et cette occupation faisait des troupes allemandes les responsables de la vie des Français". Or tout le monde sait que jamais l’Allemagne Nazie n’avait demandé à que la France lui livre les Juifs sur son territoire ; les rafles sont le fait des policiers Français, pas des forces d’occupation !!!
    Dénoncer ce discours, est-ce atteindre le point Godwin ?
    Dénoncer un président qui trouve aussi respectable pour la droite de regarder à sa droite, le Front National, que les socialistes regarder vers les communistes, est-ce atteindre le point Godwin ?

    Alors oui en France, s’il y a un réel danger, il ne vient pas du côté communiste et encore moins du côté socialiste. L’histoire nous a montré que c’étaient des forces progressistes et surtout réformatrices... Le danger vient bien, pour la République, de l’extrême droite et de la droite de la droite : lorsqu’on reprend les discours des maîtres à penser des ligues des années 30, lorsqu’on intègre dans ses cadres et militants bon nombre de néo-nazillons et autres fascistes de tout bord, lorsque qu’on concentre et on vit du vote raciste...

    Alors cette idée du "point Godwin" appliquée ainsi, ne veut rien dire car elle supposerait que l’on connaît d’avance l’évolution des choses et que la dénonciation des éventuelles dérives, pourtant fondée sur les dérives du passé, serait inutile.
    Cependant, que dire d’un Résident qui reprend les arguments démagogiques de l’extrême droite qui elle-même s’inspire des écrits des chefs des ligues d’extrême-droite des années 30 ? Ne banalise-t-il pas ces idées ? Ne les rend-il pas "respectables" ? Lorsque j’entends un discours qui se durci et se focalise sur l’immigration et la sécurité, calqué sur celui de l’extrême droite, plutôt que d’avoir un discours pédagogique démontrant l’erreur de ce discours : que dire de cette démagogie, de cette récupération ? N’est-elle pas dangereuse pour la République elle-même ?

    Or, l’immigration, c’est quoi ? 200.000 personnes chaque année entrent en France. Parmi ces 200.000 personnes :
    - 30 % (60.000) sont des expatriés qui rentrent en France (eh oui, ils sont comptabilisés parmi les immigrés car de fait, ce sont des immigrés..)
    - 50.000 viennent de la communauté européenne
    - 90.000 viennent de pays extra-communautaires cependant seuls 6 % proviennent de pays à l’IDH faible
    Ces chiffres ne sont pas Français, ils viennent d’Eurosat..
    Que voudrait dire "réduire" pour l’une à 10.000 le nombre d’immigrés par an en France et pour l’autre 100.000 ??? Analysez les chiffres et vous comprendrez.
    Aussi, les discours et les chiffres de Marion-bleue-de-Prusse (qui est le même que celui de l’Oeuvre Française, pas exemple... coïncidence ?) repris par notre Résident de la République ne sont que pure démagogie (à moins qu’ils ne soient que des incompétents, des ignares, avec des conseillers incapables...) c’est de la pure démagogie, du mensonge, de l’agitation : de celle pour effrayer les bons citoyens bien pensant, ranimant en eux de vieux réflexes, enfouis depuis la fin de la guerre...
    Est-ce atteindre le point Godwin que dire cela, que dénoncer ce procédé qui vise à agiter les peurs, sur des bases mensongères, plutôt que de défendre un bilan et de proposer un programme ???

  • Commentaire 54570 webmaster
    le 28 avril 2012  à 12:41

    A l’attention de Claude : Les articles publiés sur auboisement ne traduisent que l’opinion de leurs rédacteurs. Il y a eu sur ce site un nombre considérable de publications critiquant très durement l’actuel président de la République. Il y a aussi des articles critiquant la future majorité. Cela s’appelle la pluralité. Si on peut reprocher à aubosement correct une forme de partialité, libre à vous ou à d’autres de vous saisir de ce média et de publier des articles plus conformes à votre opinion. Nous nous ferons un plaisir de les diffuser. Mais effectivement, si vous laissez vos adversaires s’emparer de ce site, il sera facile de vous plaindre qu’il ne vous est pas favorable !

    Cordialement,

  • Commentaire 54576 Gérard Bérilley
    le 28 avril 2012  à 16:17

    Une fois de plus, dans le beau et pertinent commentaire 54452 et dans le long commentaire 54568, Toto de Troyes a rectifié le tir et mit les pendules à l’heure, comme l’on dit. Le Parti Communiste Français et les communistes français ont soutenu par aveuglement idéologique, par déni, par obstination, un régime infernal, celui de l’Union Soviétique et de ses satellites, mais ils ne sont pas coupables en France de crimes politiques, bien au contraire ils ont payé au prix fort, dans la Résistance, leurs engagements contre le nazisme. Il est quand même une différence énorme entre l’extrême-gauche (si tant est que la PCf ait été d’extrême-gauche !) et l’extrême-droite, et qu’il est bon de ne jamais oublier : c’est la question du racisme. Le fondement des idéologies de droite c’est la haine de l’égalité, et plus l’on va à droite et plus cette haine est profonde, tenace, viscérale et démentielle, paranoïaque. Le nazisme est impensable sans le racisme, sans l’anti-sémitisme, sans la haine des gitans, des homosexuels, et politiquement des anarchistes, des communistes, de tous ceux qui argaient d’une égalité existentielle des hommes, etc. La dictature dans les pays de l’Est, commencée sous Lénine et Trotsky je l’affirme ici encore une fois encore bien fort, ne s’enracine pas sur cette haine raciale, elle a bien d’autres causes, même si ce sont elles aussi des causes de ressentiments. C’est pourquoi le "parallèle" entre extrême-droite et extrême-gauche est une escroquerie intellectuelle, utilisée malhonnêtement par les gens d’extrême-droite et de droite. Je constate que face aux arguments de Toto, l’extrême-droite et la droite, encore une fois, ne peuvent que se taire !

  • Commentaire 54581 DUCHEMOL
    le 28 avril 2012  à 17:54

    comme si les cocos et les gaullistes n’avaient pas quelques milliers de morts sur la conscience entre 1942 et 1947. Mais chut, un loi d’amnistie ( AURIOL ) si bienvenue en 1947 interdit de parler de toutes ces horreurs, rassurez-vous, les documents existent ...

  • Commentaire 54582 DUCHEMOL
    le 28 avril 2012  à 17:59

    Mon cher TOTO, je n’ ai pas mes dcts sous la main.

  • Commentaire 54585 Toto de Troyes
    le 28 avril 2012  à 19:08

    Ben alors c’est tout ? Je m’attendais à de grosses révélations et... pffff... la baudruche se dégonfle !!! Bref...
    Les communistes en 1942 ? Qu’est-ce que ça veut dire ? De 1942 à 1947 ? Qu’est-ce que cela sous-entend ?
    Pour ce qui est aussi de l’engagement des communistes français dans la résistance, il faut rectifier et corriger de beaucoup ce que ose prétendre la propagande de droite et d’extrême droite. Les militants communistes ont été parmi les premiers à résister.... et ils n’ont pas attendu un éventuel commandement soviétiques pour être les premier à résister !
    Dans l’Aube : Romagnon, Noël, Thuillier, Gagnières, Roger, Ganichet, Bazin, ... et tant d’autes... Ils entrent en résistance et mettent en place des actions dès octobre 1940 !!! N’étaient-ils pas communistes ? Ils n’ont pas attendu la rupture du pacte germano soviétique !!! Ils ont été les premiers à défendre cette si chère "patrie" face à celui qui l’a asservie à l’ennemi nazi... alors oui, certes, ces communistes là ont pu faire des morts...

  • Commentaire 54588 Duchemol
    le 28 avril 2012  à 21:20

    Ah, oui, le parti des 75 000 fusilles ( Tiens, ils ne nous la chantent plus celle la ) on se demande bien pourquoi ... :-P

  • Commentaire 54592 JEAN CHARLE
    le 28 avril 2012  à 22:50

    Si ta mère avait eu l’intelligence de se servir d’aiguilles à tricoter au lieu de te mettre au monde elle aurait rendu service à l’humanité !

  • Commentaire 54597 Gérard Bérilley
    le 28 avril 2012  à 23:41

    Jean-Charles, je ne sais pas qui vous êtes, et au fond je ne veux pas le savoir, car vous semblez être de la même veine que ceux que vous semblez critiquer. Votre commentaire ci-dessus est équivalent aux horreurs énoncées par les nazis envers les soi-disant "fous", "débiles", "malades mentaux" et autres catégories dénoncées à l’époque par les nazis ou en France par un Alexis Carrel (prix Nobel de médecine !) par exemple. Pourquoi êtes-vous tant fasciné par les dires - stupides - d’un Duchemol pour ne citer que lui ? Croyez-vous que de ses invectives dépend l’avenir du Monde, de la société française, et de votre propre identité ? Pour ma part je considère que dans une démocratie n’importe qui a le droit inaliénable de dire n’importe quoi, à partir du moment ou cela ne relève pas de la diffamation, de l’injure, etc. Libre aux autres de n’avoir rien à faire de ces dires. Il est une grande qualité qui est malheureusement fort oubliée par tous les militants, c’est l’indifférence. Arrêtons de combattre telle ou telle approche stupide ; la combattre c’est lui donner Vie, ignorons là complètement et affirmons ce que nous avons à affirmer, indépendamment de qui que ce soit. La Vie est trop précieuse pour la gâcher dans des combats stériles.
    Il est une chose qu’il est fondamental de comprendre, et que notre civilisation s’évertue à nier, à refouler, c’est que toute chose est dialectiquement liée à son contraire, ET QU’ELLE CONTIENT SON CONTRAIRE dans une certaine mesure, comme les symboles du Ying et du Yang chinois l’indiquent : la "virgule" noire contient un point blanc et la "virgule" blanche contient un point noir. Cela s’applique à tout. Il faut sortir de ces débats tout à fait stériles, et qui au fond n’ont pour origines et pour justifications que le ressentiment. Or le ressentiment est toujours répressif. C’est sur cette réalité sordide que le Front National et Nicolas Sarkozy essaient de surfer. C’est la preuve même de leur absolu manque de noblesse.

  • Commentaire 54598 Toto de Troyes
    le 28 avril 2012  à 23:46

    75.000 fusillés ? Tu pourrais développer ??? Je comprends pas...
    Mais tu es un véritable éjaculateur précoce... Tu lâche la sauce avant même qu’on ait compris ce qui se passait !!! Développe, argumente, ne te contente pas de balancer deux trois mots, comme ça, sans queue ni tête, sans savoir de quoi tu parles, comme quelques grognements désagréables à l’oreille d’une bien aimée qu’on voudrait séduire !!! Il faut des préliminaires, préparer le terrain, lentement faire monte l’attente, le désir... Mais là, quand même vas-y que je te lâche ça comme un pet en plein ascenseur... Un pet qui semble bien puer, d’ailleurs...
    C’est toute une éducation qui est à refaire !!!

  • Commentaire 54599 Toto de Troyes
    le 28 avril 2012  à 23:57

    Désolé Gérard, j’ai pas pu m’empêcher...

  • Commentaire 54629 Colete FAYS
    le 29 avril 2012  à 10:55

    Qui est ce J.C qui parle d’aiguille à tricoter ? Puisqu’il est si bas ce type je pense qu’il faut être de même pour lui répondre.
    Si ta mère avait utilisé... Nous serions ravis de ne pas t’avoir parmi nous.
    Il est plus facile de s’abaisser vers un idiot qd on est intelligent que de s’élever qd on est un âne !

  • Commentaire 54636 JEAN CHARLE
    le 29 avril 2012  à 13:58

    Celui qui sème des roses récolte des roses,celui qui sème la haine récolte des lames de rasoir,je maintiens ce que j’ai écris.

  • Commentaire 54640 Colete FAYS
    le 29 avril 2012  à 15:15

    Des phrases toutes faites...
    Tu n’es qu’un âne bâté !
    Dommage que ta mère n’ait pas su éviter ta naissance. Elle ne doit pas être fière de son rejeton ou alors elle est aussi sotte que toi. Les chiens ne font pas des chats.
    Tu te crois intelligent ? Tu fais parti de ceux à enfermer dans un placard.
    Je pense qu’auboisement devrait faire un sérieux tri, ce journal devient une infamie de propos, de jurons, dommage !

  • Commentaire 54575 Guillaume.
    le 28 avril 2012  à 15:47

    Toto a bien parlé ! Quant à l’affiche méa culpa : je me suis laissé prendre tant le discours sarkozyte illustrait bien certaines "idées" déjà agitées au temps de l’occupation. La couverture de l’Humanité s’appuyait d’ailleurs sur des citations bien réelles et non sur cette affiche traffiquée.
    Personne je pense, ne compare Sarkozy à Pétain, le dejà vieil appartchik RPR au Maréchal de France ( qu’il se soit ensuite déhonnoré n’efface pas Verdun , ni la répression des mutineries de 1917 d’ailleurs ) . On remarque simplement des mots, des thèmes, des tentations communes. Car s’il est une évidence c’est que le clan Sarkozy et ses soutiens locaux ont balancé allègrement l’héritage gaulliste aux orties pour une réélection problématique. Même Robert Galley, peu suspect de sympathies pétainistes a priori, a cru bon de comparer le succès éventuel de Hollande à celui du Front populaire..." et de ce qui a suivi", thématique singulièrement connotée puisque la droite de l’époque rendit responsable le front populaire de la défaite de 1940 ! Vigilance donc : la peste (brune) est une maladie insidieuse et terriblement contagieuse. Et "la vieillesse un naufrage" selon une formule célèbre...

  • Commentaire 54688 Ravachol
    le 30 avril 2012  à 10:16

    Au secours ils sont devenu fou...

  • Commentaire 54690 En passant... (un peu de frater/sororité ?)
    le 30 avril 2012  à 10:58

    Les formules ’’jean charle(s ?)’’ ne sont pas toujours (mon simple avis) très heureuses, ni rédigées dans une langue et orthographe (dites) ’’correctes’’, mais pourquoi se mettre à notre tour à l’insulter ?

    Alors que l’on sent bien, si on le lit calmement, que, en général, ses intentions sont ouvertes et généreuses...

    Ce qui ne semble guère le cas de ses contradicteurs tenants des idéologies aux nationalismes exacerbés, à l’electoralisme ou l’autoritarisme purulents, aux racismes réducteurs de toute vie et pensée réelle ?

    Alors, oui, proposons lui de conserver sa ligne ferme, mais aussi, peut-être, sans céder aux tentations des injures et invectives ?

    Et commençons, peut-être, nous aussi, par ne pas etre de grossiers contre-exemples !

  • Commentaire 54777 Duchemol
    le 1er mai 2012  à 12:10

    Toto, c’est votre instruction que est à revoir, si vous ne savez même pas que pendant plus de trente ans le parti communiste français s’est présenté mensongérement ( et sciemment ) comme le parti des 75 000 fusillés :-P

    Il est vrai qu’il a fort discrétement abandonné ce mensonge éhonté.

  • Commentaire 54808 Toto de Troyes
    le 1er mai 2012  à 17:56

    Duchemol... Où est le mensonge ?

    Les communistes, en général, et résistants, en particulier, ne sont-ils pas ceux qui le plus souffert en tant que force politique au cours de cette guerre ?
    Démontre-moi le contraire !
    Quant aux 75.000 fusillés... il fallait le prendre comme un chiffre "symbolique" : aucune comptabilité précise n’existait alors. Nous savons maintenant qu’il y aurait eu environ 4520 fusillés "légaux" en tout (quand on dit légaux, ce sont ceux qui ont été condamnées à mort au peloton d’exécution - ce chiffre laisse de côté toutes les exécutions sommaires et les massacres particulièrement meurtriers de 44 ainsi que les déportations).

    Cependant, on estime que les communistes représenteraient au moins 4000 fusillés (sur les 4520 légaux) soit.. presque 90 % !!! Plusieurs études des plus sérieuses ont été menées (et mêmes certaines provenant de ceux qui ont travaillé à dénoncer cette manipulation des communistes à l’époque) et aboutissent toutes aux même conclusions.

    Voilà mon petit Duchemol une réponse argumentée, nuancée et sans parti pris comme tu devais apprendre à le faire avec un peu plus de raison et d’esprit critique...

> L'ARTICLE EN IMAGE
> L'AUTEUR
> Audience
  • 675 visites
  • 33 commentaires
  • Notez cet article :
> Faire suivre l'info

ARTICLES SIMILAIRES


 
Fabriqué avec SPIP et YAML - Hébergé par CELEONET - Code & Design par INDIE